Green Cookie records

Just another surf & roll record label

Archive for the ‘AGAMEMNONZ les’ Category

LES AGAMEMNONZ & The Longboards : Tour Dates Spain December 2016

without comments

agamemnonz-tour-spain-2016

14.12.2016 @ Le Void, Bordeaux (FR) w/ The Longboards

15.12.2016 @ Black Bird, Santander (ES) w/ The Longboards

16.12.2016 @ La Salvaje, Oviedo (ES) w/ The Longboards

17.12.2016 @ La Vaca, Ponferrada (ES) w/ The Longboards

18.12.2016 @ Cantina Rock, Lekunberri (Navarra) (ES) w/ The Longboards

19.12.2016 @ Birybai, Logrono (ES) w/ The Longboards

20.12.2016 @ Wurlitzer Ballroom, Madrid (ES) w/ The Longboards

21.12.2016 @ Magazine, Valencia (ES) w/ The Longboards

 

Written by Green Cookie

November 30th, 2016 at 7:53 pm

Posted in AGAMEMNONZ les

LES AGAMEMNONZ “De A à Z” CD (GC051)

without comments

OUT 11/dec/2015

one-sheetfacebook website contact/bookingreviews

CD: € 12.00 post & digital download included ★ digital album € 5.00 ★ LP : € 13.00 & post / digital download included ★ digital album € 8.00★ 5 tracks free for download

 

The American surf craze led by the Ventures, the Challengers or the Astronauts ―to name a few― has doubtlessly taken over those four boys! They know how to play every classic by heart; and beyond their fascination for the Peplum imagery ―they perform in togas!― they only swear by Surf music!
Nevertheless, they have found a way to create their own fresh and inimitable vibe. The way they play the guitar, their songwriting, and the singularity of their arrangements backed by a subtle rhythmic: here is the secret of the astounding success of Les Agamemnonz who are not done saying “Au Revoir” on worldwide stages…

Written by Green Cookie

November 12th, 2015 at 3:16 pm

LES AGAMEMNONZ “Au Revoir” LP (GC050)

without comments

OUT 11/dec/2015

one-sheetfacebook website contact/bookingreviews

CD: € 12.00 post & digital download included ★ digital album € 5.00 ★ LP : € 13.00 & post / digital download included ★ digital album € 8.00★ 5 tracks free for download

 


The American surf craze led by the Ventures, the Challengers or the Astronauts ―to name a few― has doubtlessly taken over those four boys! They know how to play every classic by heart; and beyond their fascination for the Peplum imagery ―they perform in togas!― they only swear by Surf music!
Nevertheless, they have found a way to create their own fresh and inimitable vibe. The way they play the guitar, their songwriting, and the singularity of their arrangements backed by a subtle rhythmic: here is the secret of the astounding success of Les Agamemnonz who are not done saying “Au Revoir” on worldwide stages…

Written by Green Cookie

November 12th, 2015 at 2:54 pm

LES AGAMEMNONZ: Reviews for the “Au Revoir” (LP) & De A à Z (CD)

without comments

Patrick Bruneel, Gonzo Circus (16 March 2016)

Les Agamemnonz “De A à Z”

André Pasquet (drums), bassist Lucas Morin en de gitaristen Benjamin Bonaventure en Simon Ripoll-Hurier (de eerste voor de melodie, de tweede voor het ritme) hebben een grote voorliefde voor surfmuziek met elkaar gemeen. Het genre werd indertijd gedefinieerd door onder meer The Ventures, The Challengers, The Astronauts en bij het grote publiek uiteraard ook The Shadows. Het zijn de grote voorbeelden voor dit Franse kwartet, al doen ze er alles aan om een eigen geluid te creëren. En het moet gezegd, ze slagen behoorlijk goed in hun opzet. Les Agamemnonz noemen zichzelf een band die als medicijn kan dienen tegen elke vorm van depressie of droefenis. Of als een antidotum tegen de koude winterdagen die eraan staan te komen. Vrolijk houden ze het in elk geval, of toch meestal. In ‘Yürüyüşü’ menen we een melancholische ondertoon te ontwaren. Ook ‘À Palavas-Les-Flots’ ontsnapt er niet helemaal aan, met zijn typische Ennio Morricone-sound. Imiteren doet het kwartet geen enkel moment. Zelfs niet als we de cd integraal na elkaar beluisteren. Dat schrijven we zo omdat de cd het nieuwe album ‘Au Revoir’ (negen nummers) bevat, gevolgd door het naar zichzelf genoemde debuut (acht nummers) en nog één bonusnummer erbovenop. De vinylversie bevat slechts het nieuwste werk, waardoor we voor één keer beter af zijn met de cd. Extra pluspunt krijgt de band omdat er geen spoor te bekennen is van de obligate covers die zo vaak opduiken in dit genre. Op het debuut klinkt het kwartet net iets ruiger en wilder, terwijl de nieuwe songs verfijnder klinken. Zo krijgen we een mooi overzicht van een band die een oud genre van een fris kleedje voorziet.

=============================

Core and Co webzine (30 January 2016) 7.5/10

Les Agamemnonz – De A à Z (chronique)

Bah alors mon gars, t’as une mine toute triste avec tes cernes de Panda !
Faut dire que tu portes des gros pulls à col irlandais qui grattent pour ne pas être plus enrhumé que tu ne l’aies déjà.
Sans compter que tu ne bois que du bouillon de poule, vu il n’y a que ça qui passe depuis ta 3ème gastro.
En plus t’écoutes du Black metal norvégien pendant tes soirées. Comme il fait nuit à partir de 15h, tu en viens à serrer les dents pour ne pas fondre en larmes à la question rhétorique : “ça va ?”.

Tu sais quoi ? Docteur Tookie est là pour toi. N’étant ni fan de la médication chimique, ni de la médication naturelle (ouais, le chichon, moi, j’aime pas), ne souhaitant pas te voir dilapider ton P.E.L chez un psy inefficace, je te conseille Les Agamemnonz.

Cheveux trop longs pour l’armée, lunettes noires vissées sur le pif, chemise hawaïenne déboutonnée, short coloré. Voilà qui te changera de la panoplie noire 100% polyester de ta garde-robe.
Sinon j’te conseille le costume d’amerloque lambda de Tarantino, qui, s’il connaissait ce groupe, trémousserait son cul plat venu du Tennessee sur cet album.

Beh ouais mon gars, tout ça parce que j’te parle d’un album de surf-rock.

En causer alors que je n’en écoute jamais n’est pas chose aisée, mais j’peux toujours tenter de te motiver pour cliquer sur le lecteur juste à côté.

Si ce truc marche mieux qu’un anti-dépresseur, c’est sans doute parce que le surf rock, genre que l’on pense toujours dépassé, n’a jamais été aussi bien identifié. Il parle même aux mecs qui ne connaissent rien à cette musique.

Résultat, même moi j’me sens capable de te parler des Beach boys et de Dick Dale…qui ont peut-être squattés les platines des rouennais.
Bon, difficile de m’aventurer un peu plus dans le style, mais si t’as d’autres références (en dehors des projets surf-punk de Nasty Samy), elles sont bienvenues en commentaire.

Les Agamemnonz, carrément muets, font donc du surf rock (qui me semble être) classique. Guitares complémentaires et surtout remuantes, on s’imagine facilement deux cow-boys en slip de bain se trémoussant en guise de parade nuptiale. C’est en tout cas le sentiment que l’on peut avoir sur les deux premières pistes.
La suite est un peu plus en roue libre, rapidement, le groupe prend un ton plus grave et dégage une atmosphère inquiétante.
Dans ma tête, les cow-boys en slibard se disputent le même bikini fessard joli minois qui bronze sur la plage.

L’album ressemble alors à un combat de coq : observation, tentatives d’intimidation et finalement attaque.

Si les choses tendent à s’accélérer sur “A Palavas-les-flots” (ce n’est pas une reprise d’Anthony Dupray), le clash se joue sur “Brûlure indienne”, dont la chevauchée entre batterie et guitare a des allures de western épique.

Une bagarre qui finit en pétard mouillé (oui, on est toujours dans ma tête là) ?
“Au revoir” s’ouvre sur un feu d’artifice…mais poursuit par un titre où les guitares s’amusent toujours autant.

Il ne faut pas se le cacher, bien que les titres soient courts (dépassant rarement les trois minutes), on se lasse quelque peu du genre.
Bien que la production tente de diversifier les morceaux (plus ou moins de reverb’ avec un son à l’ancienne, des petits samples ça et là)…il faut attendre des morceaux qui offrent des passages épiques pour retrouver du plaisir à l’écoute de l’album.

Ça ne loupe pas sur “Marathon”, “Simon’s beat” (avec ses faux airs de “London calling des Clash), “Salma VI” ou le vibrant finish de “Tristes tropiques”…
Malgré quelques petites longueurs, on se prend au jeu de cette bande-son qui doit être sans égale…en France.

NB : Attention aux fans du groupe; ce disque n’est pas une véritable nouveauté, puisqu’il regroupe “Au revoir” et leur premier EP.

=============================

MuzzArt (26 December 2015)

Les Agamemnonz “De A à Z”

Groupe rouennais pratiquant le surf instrumental, inspiré par les Ventures et autres Astronauts, Les Agamemnonz proposent avec De A à Z l’intégralité de leur travaux. On retrouve donc les lp “Au revoir” et “Les Agamemnonz” et par là-même, une série d’instrus surf trépidants, superbement joués. Il y a dans De A à Z une fine énergie, un jeu subtil et alerte; la dialectique surf est maîtrisée, cela va sans dire. Un charme rétro émane en plus du tout, qui se fait parfois plus tranquille sans s’y abîmer (Yuruyusu).

C’est indéniable, les normands ont une identité propre. A Palavas les Flots fait dans l’hispagnolade soutenue, galopante. Les guitares de Benjamin Bonaventure et Simon Ripoll-Hurier s’entremêlent, se complètent avec panache, accompagnées par une section rythmique vive, au diapason. Les gars viennent jouer ce 28 décembre dans le coin, on ne les manquera pas; d’une part pour l’audace d’assurer une date en cette toute fin d’année, en substituant aux ennuyeuses fêtes de décembre une autre festivité, celle du live, et d’autre part pour l’originalité du registre. Dix-huit titres, au total, étant joués par le quatuor sur ce recueil uni. On n’en déplorera pas même le côté “tout instru”, il passe quand bien même on aurait apprécié l’inclusion de voix, même disséminées ici et là.

Au revoir impose ses roulements de batterie, Grands rapides voit celle-ci faire dans l’urgence, Schnell wie eine rakette plante de toute façon sans tarder le décor; ça joue, on avance à la passion. Le tout chez Kythibong, label lui aussi éloigné de toute orientation douteuse, et Green Cookie, pas moins authentique dans son action. A l’image des Agamemnonz, formation aussi fun que carrée dans le jeu, précieuse pour notre scène.

=============================

Storm Surge of Reverb (11 December 2015)

Les Agamemnonz release Au Revoir (and De A à Z)

I enjoyed Les Agamemnonz’s debut 10″. It had a good trad sound, a lot of very drippy reverb and a somewhat restrained energy that worked out well. They keep that up with Au Revoir, though they expand a bit. “Vulkanizer” (which really masters the thud from the Astronauts’ “kuk”) and “El Tremblador” are a bit more menacing than I remember from this band, and they pick up a wild west sound on the last three tracks. Tickling one of my favorite spots is “Tre Grazie”, a great take on the Peruvian chicha sound.

You’ve got some pretty alluring options about which version to buy. Green Cookie is releasing Au Revoir on vinyl (the cover art deserves it!) OR you could download or buy their new CD De A à Z which has both Au Revoir and their self-titled 10″ back to back.

=============================

In Your Eyes zine (30 November 2015) 8.5/10

Les Agamemnonz – De A à Z. Direttamente dall’olimpo vera surf-music da re!

Agamennone,ci narra l’Iliade,fu il comandante in capo dei greci durante la guerra di Troia,uomo intelligente e risoluto ma anche capace di diverse malefatte era spesso raffigurato considerevolmente somigliante a Zeus re degli dei,tanto da essere considerato re degli uomini.

Usando come ragione sociale un nome di così alta levatura questo quartetto francese si è sicuramente posto nella scomoda posizione di dover proporre qualcosa di veramente sontuoso. Evidentemente i nostri sono ben consci del proprio valore in quanto il loro surf strumentale è qualcosa di veramente elettrizzante. Questo Da A à Z riunisce in un solo cd le due prove sin qui registrate dalla band l’ellepì Au Revoir dell’anno in corso ed il 10″ omonimo del 2013. In tutto facendo vostro questo cd (e conto che lo facciate) potrete ascoltare diciotto pezzi fatti di suoni spaventosamente suadenti e,nonostante gli ovvi steccati del genere,notevolmente variegati. Secondo il mio sindacabilissimo parere i pezzi forti della raccolta sono la misteriosa Introduction (che contrariamente a questo possiate pensare non è la canzone d’apertura),la spagnoleggiante A-palavas-les-flots,la spedita Marathon (con tanto di devastante assolo d’apertura) e la ammaliante Simon’s beat (che con un atto di notevole paraculaggine dedico al boss di questa webzine). Se siete dei curiosi andatevi a vedere anche il video su Youtube che li ritrae splendidamente vestiti da achei durante una loro esibizione in quel di Rouen. Insomma qui di parole ne ho spese persino troppe,con Les Agamemnonz vi portate a casa,pronte per essere inserito nel vostro lettore, 18 fra le instro-surf song più valide che mi sia capitato di ascoltare in questo 2015. Chiudete porte e finestre,spegnete le luci,se siete dei viziosi stappatevi pure una birra o fumatevi un joint (l’una non esclude l’altra) e fatevi trasportare sulle onde di questa musica che è veramente,in questo caso più che mai,musica da re.

 

Written by Green Cookie

November 11th, 2015 at 6:40 am

LES AGAMEMNONZ: Tour Dates France 2015

without comments

11.12.2015 @ Le Marquis De Sade, Rennes (FR)
12.12.2015 @ Le Live Bar, Beaumont Le Roger (FR)
18.12.2015 @ Canadian Café, Tours (FR)
19.12.2015 @ Le Chien Stupide, Nantes (FR)
23.12.2015 @ Le Trois Pièces, Rouen (FR)
28.12.2015 @ Nuke, Amiens (FR)
30.12.2015 @ Treize, Paris (FR)
31.12.2015 @ tba, Caen (FR)

Written by Green Cookie

November 10th, 2015 at 10:41 pm

Posted in AGAMEMNONZ les