Green Cookie records

Just another surf & roll record label

THE DADDS: Reviews for the “Idées Choc & Propos Chic” cd

without comments

gc018__Idées_Choc_&_Propos_Chic

From the north of France come The Dadds who listened especially well to bands from across the Channel like the Kinks. François T’s voice is as shrill as the Farfisa organ that these guys use in pretty much every single song and the rest of the band does a great job of playing some cool beat music.

All of the songs are decent, most of the songs are sung in French and a couple of ‘em are in Franglais. Which I still think is a funny language. They probably didn’t mean it to be funny but still… Oh well, listen to “Les Filles, Le Jerk & Les Motos” and “Ibère Hiatus” and find out why this band is worthy of your time.

Score: 6 out of 10

http://www.greencookie.gr
http://www.myspace.com/thedadds

Posted by PunkRockTheory at 1:47 PM (5 May 2010)

=============================================================

Je plaat openen met een nummer dat je “De musica mediocrita” noemt, is een voorzet waarmee je twee dingen kunt doen: of je kopt ‘m steenhard in, of je werkt ‘m keurig weg. Maar uiteraard is dat afhankelijk van de cd-van-dienst. En dan begin ik te twijfelen. Want de zwaar op The Kinks leunende sixtiesrock van The Dadds is niet slecht te noemen. Als bonus geldt dat de broertjes Davies hun invloed hebben laten gelden op de teksten van deze Fransozen. Ook het rammelende Farfisa-orgeltje is een pluspunt. Waar zit ‘m dan de twijfel in? Nou, vooral in het feit dat The Dadds hun ideeën ook op hun tweede plaat bij tijd en wijle wel erg netjes afwerken, met als gevolg dat de energie – waar dit soort beat het toch van moet hebben – naar de achtergrond verdwijnt. Nu heb ik niet de indruk dat het er aan de Parijse boulevards rustiger en netter toeging dan in het swinging London van Carnaby Street, maar de studentenrevolutie van ’68 is duidelijk nog niet doorgedrongen tot The Dadds. Curieus overigens: wederom een paar liedjes in het Engels en het meerendeel in het Frans. Laten we zeggen dat we de bal toch maar naast schieten. Want The Dadds doen het onder aan de streep toch net iets beter dan gemiddeld.

reviewed by DubbelMono for FileUnder (Netherlands, 14 October 2009 – 12:57)

=============================================================

Άλλη  μια σούπερ κυκλοφορία όσον αφορά  το layout  από την Green Cookie με ένθετο/αφίσα – που στο πίσω μέρος τα έχει όλα, στίχους, φωτό από την μπάντα, και κάποια αφισέτα από gigs και επιμένω να μιλάω για την παρουσίαση γιατί πολύς κόσμος μου κολλάει πως οι ελληνικές underground κυκλοφορίες στερούνται αισθητικής και γούστου. Η Green Cookie  ξέρει πολύ καλά τι κάνει.

Ας δούμε  λοιπόν και το μουσικό μέρος αυτού  του cd…Yeah Baby Yeah!  Οι Dadds  αγγίζουν όλα τα ευαίσθητα νεύρα του υπογράφοντος και τα τσιτάρουν με τον πιο ευχάριστο τρόπο. Όσοι είστε συντονισμένοι με τα «Τέρατα στο γκαράζ μου», σας συνιστώ ανεπιφύλακτα αυτό το τερατώδες cd. Θα είμαι ειλικρινής στην αντίδρασή μου. Πρέπει να επικοινωνήσετε όλοι ΤΩΡΑ με την Green Cookie και να πάρετε μια κόπια από το δημιούργημα των Γάλλων Dadds  που ευθαρσώς τραγουδάνε γαλλικά (δύσκολο να ξεφύγεις από τα αγγλικά άμα κρατάς τη σημαία του Garage  τόσο ψηλά όσο οι Dadds) αλλά πιστέψτε με, τα παιδιά τα καταφέρνουν μια χαρά! Πυρακτωμένη φαρφίζα με χροιές που παραπέμπουν στα ένδοξα αναβιωτικά αμερικάνικα 80’ς, κιθάρες με φαζ και τρέμολο και βάθος σε σωστές δόσεις και αναλογίες, και τραγούδια που δεν φλυαρούν, σου ρίχνουν τα riffs  τους και μετά αναρωτιέσαι τι έγινε. Ουσιαστικοί και σοβαροί στην προσεγγισή τους  στα 60’ς, γκαραζιέρηδες, δικά μου παιδιά οι Dadds. Υπάρχουν τραγούδια για όλα τα γούστα του αλκοολικού γκαραζιέρη: γκαράζ, 60’ς r’n’b, freakbeat, αλλά και γαλλική σιξτάδικη ποπ στυλ Dutronc. Έχω μείνει ακόμα άναυδος με αυτό που άκουσα που προσπαθώ να εκφραστώ ίσως ανεπιτυχώς. Να σας πω εν συντομία κάποιες επιρροές: Seeds, Music Machine, Electric Prunes, Remains, Love,Kinks, Jacques Dutronc, Antoine et Les Problemes κλπ. Αν θα έπρεπε να ξεχωρίσω καποια κομμάτια από το ξεκάθαρο 10 με τόνο (είπαμε ακούμπησε πολύ ευαίσθητα νεύρα) cd, θα σας έλεγα να ξανακούσετε τα : Les filles, le jerk et les motos, London Eye, L’ amour avec Fenelon, Le bel incompris, Ibere Hiatus, Are you waiting for me?. Διαμαντάκι για τα γούστα του υπογράφοντος και μια ηχηρή απόδειξη από τους γάλλους Dadds και την δική μας Green Cookie πως το πραγματικό underground καλά κρατεί ανά τον κόσμο. Πάρτε το όσο πιο γρήγορα μπορείτε. Εγώ δεν έχω παρά να ευχαριστήσω την Green Cookie άλλη μια φορά για την κυκλοφορία και τους Dadds για το γούστο τους στην μουσική τους έκφραση. Σας αφήνω για να μη με δείτε να κλαίω από χαρά.
http://www.myspace.com/thedaddsaregreat και είναι πιστέψτε με!

Από τον Nofunkydrummer, Ping Pong Radio (Greece, September 2009)

=============================================================

The Dadds. Enthousiasmants

Alors que la déprime s’immisce lentement chez nombre d’entre nous avec la fin de l’été et le retour des obligations alimentaires, un album qui sent bon la joie de vivre ne cesse de tourner sur notre platine et vient nous mettre un peu de baume au coeur : Idées Choc & Propos Chic des formidables Dadds.

Repérés il y a quelques années grâce à leur reprise enthousiamante de “You’re Gonna Miss Me” des 13th Floor Elevators (traduit brillamment en “Tu vas me manquer”), The Dadds de Saint-Lô sont des excellents musiciens qui maîtrisent à la perfection le genre garage-rock sixties. Leurs morceaux se parent de tout ce qui rend le genre si attrayant : farfisa , fuzz , basse mélodique, énergie communicative.

Sur son deuxième album, le groupe confirme son choix du chant en français, ce qui donne à ses morceaux un parfum proche des fantastiques compilations Psychegaelic. On retrouve chez les Dadds la même folie que chez des Zorgones et autres 5 Gentlemen. Les textes de François T. sont souvent drôles et percutants grâce à un sens de la formule qui sied parfaitement au genre, et à une diction sarcastique à la Jacques Dutronc.

Les jeux de mots foireux à la Lanzmann ont fait école chez les Dadds qui en raffolent : “Lâchez donc votre sexe à pile et goutez donc notre sex appeal” sur ce “Sexe à pile” digne des Seeds ou “Mais dites-moi vieux bab’, qu’est-ce donc que ce baobab ?” sur la lancinante “London Eye” en témoignent. Le fait que ces morceaux soient dotés de mélodies imparables ne gâche rien. Les passages mémorables et les formules percutantes sont nombreux, telle l’ouverture “C’est bien trop triste de travailler / j’aime mieux les terrasses des cafés” qui fait merveille sur “Les filles, le jerk, & les motos”. Le morceau est basé sur un dialogue entre le chanteur et une voix moralisatrice qui tente d’en étouffer l’insouciance. “Un jour tu vas payer“, dit-elle. “Oh ce jour-là, je serai mort, je n’aurai donc aucun remords” répond le chanteur sûr de son fait, avant d’énumérer ses  lubies : “Les filles, le jerk & les motos, moi j’en suis complètement dingo”. Texte absurde, sens de la formule, mélodie accrocheuse, farfisa tournoyant et joie de vivre : l’évidence pop résumée en 3 minutes.

Beaucoup de morceaux traitent du thème de l’enfance, de l’école (“Donne-moi ton carnet”, le séjour linguistique de “Ibère hiatus”, l’explication de vie jouissive de “Le bel incompris”), et de l’hédonisme érigé comme seul style de vie envisageable (“Les filles, le jerk & les motos”, “Comme quoi parfois la démographie”) ce qui donne une fraicheur à l’ensemble et tend à rapprocher un peu plus le groupe de ses illustres modèles sixties. En évitant les clichés rock’n’roll et en jouant la carte de l’authenticité, The Dadds font mouche. Leur érudition n’a d’égal que leur talent, les références nombreuses (un clin d’œil à Jacqueline Taieb par ci, un à  Benjamin Constant par là, quelques rythmes empruntés à Bo Diddley, et ce “Relis donc le dernier Schelling / Moi je préfère les Pretty Things” qu’on approuve à 100%) ajoutent au charme de cet album qu’on recommande chaudement.

Planet Gong webzine (France, Vendredi 4 September 2009)

=============================================================

French Kiss was twee jaar geleden een aardig debuut van het Franse The Dadds. Opvolger Idées Choc & Propos Chic is een stap verder in de juiste richting. Nog steeds hopeloos en vol overtuiging retro staan op Idées Choc & Propos Chic tien nummers die een mix vormen van jaren ’60 rock zoals de onvermijdelijke The Kinks en in mindere mate The Who met Franse psychedelische popmuziek. Dit blijkt ook uit het feit dat er weer in zowel het Engels als in het Frans wordt gezongen. Zijn de verhoudingen op het muzikale vlak 80/20 in het voordeel van Engeland, kwa zang is het precies andersom. Da’s maar goed ook, want The Dadds onderscheidt zich vooral om de scherpzinnige en humoristische teksten in eigen taal. De tien frisse tracks rieken naar mijn smaak nog te veel naar parfum in plaats van naar zweet, maar is zoals gezegd een stuk beter te verteren dan de voorganger.

Planet Trash (Netherlands, 7 September 2009)

=============================================================

Excellent skeud de 60’s beat chanté en français. Je suis impressionné. J’ai ri à la première écoute, puis je me suis agenouillé en priant Saint Brian Auger. Les textes sont de la véritable science-fiction pop culturelle, mélangeant allègrement des références à TF1, Théophile Gautier, Ebay, François Truffaut et les PRETTY THINGS. Un fourre-tout bordélique et sensé pour ces cinq jeunes postmodernes fans de MUSIC MACHINE, YARDBIRDS, CREATION et MONOCHROME SET (enfin quelqu’un de sensé). Musicalement, relis ce que je viens d’écrire et tu auras déjà une petite idée de la musique pratiquée par notre quintet extraordinaire. Perso, je trouve leur disque excellent. (Green Cookie)

Reviewed by SCHALL Florian, Record Reviewers Are Pretentious Assholes blog #32 (France, 1 September 2009)

Written by Green Cookie

October 29th, 2009 at 10:32 pm